Jardiner malin #2 : la peinture à la farine

Que diriez-vous de réaliser vous-même votre peinture pour bois avec une demi-douzaine d’ingrédients naturels ? 🌻

Le mois dernier, nous avons préparé notre première cuvée de peinture à la farine, plus connue sous le nom de peinture à l’ocre et parfois à tort de « peinture suédoise » (mais je reviens sur ce point un peu plus bas).

Il s’agit en réalité d’une préparation non-toxique à base de farine, de blanc de Meudon, de savon noir, d’huile de lin, de sulfate de fer et de pigments naturels qui protège durablement le bois, se prépare facilement, nécessite peu d’entretien et coûte une fraction du prix d’un pot de peinture industrielle.

Nous avions découvert cette recette il y a quelques années en tombant sur cette vidéo, qui présentait l’initiative merveilleuse d’un village dans l’Aude !

Étape 1 : les pigments

Des ocres, des terres et des pigments naturels qui offrent un choix de couleurs très varié ! Chez MAMIEPIQ, nous avons choisi un rouge basque qui s’accorde parfaitement avec notre portail et nos portes de garage et qui contrastera avec le vert des légumes dans notre potager en carrés.

Aujourd’hui, on appelle communément cette recette ancestrale « peinture suédoise » au lieu de « peinture à la farine », mais c’est une erreur ! En effet, les scandinaves ajoutent un élément un peu particulier à leur badigeon : le rouge de Falun, un pigment toxique de par sa teneur élevée en cuivre, en zinc et en plomb ! Rien à voir avec les ocres et pigments naturels que la plupart des gens utilisent en France.

Étape 2 : les supports

Du bois, qu’il soit neuf ou ancien, tant qu’il est propre, sec, brossé, dépoussiéré et débarrassé de toute autre peinture (ou vernis) qui pourrait empêcher le mélange de pénétrer dans le bois. Cette peinture est idéale sur les surfaces verticales extérieures telles que les portes, les fenêtres, les volets, etc… et intérieures (dans ce cas, pas besoin de sulfate de fer, qui sert à protéger le bois des champignons en présence d’humidité).

Chez MAMIEPIQ, nous avons décidé de peindre notre potager en carrés pour le protéger des intempéries et donner un peu de pep’s à notre jardin.

Bois brut

Étape 3 : la préparation

Ingrédients (pour 3 litres de peinture) :

  • 3 l d’eau
  • 200 g de farine
  • 150 g de blanc de Meudon
  • 70 g de pigment
  • 30 cl d’huile de lin
  • 6 cl de sulfate de fer
  • 3 cl de savon noir liquide

Préparation :

  1. Porter deux litres d’eau à ébullition dans un grand récipient. Pendant ce temps, diluer la farine dans l’eau restante.
  2. Ajouter cette préparation à l’eau bouillante et laisser cuire pendant 15 minutes en remuant de temps en temps.
  3. Délayer le pigment dans le blanc de Meudon; verser le mélange et le sulfate de fer dans le récipient puis laisser cuire pendant 15 minutes, toujours en remuant de temps en temps. (Là, c’est le moment où vous vous lancez dans un gateau pour faire passer le temps !)
  4. Ajouter l’huile de lin et, surprise, laisser cuire pendant 15 minutes en remuant de temps en temps.
  5. Ajouter le savon noir, mélanger, retirer du feu et laisser refroidir. Votre peinture est prête !

ASTUCE — si le badigeon semble trop épais ou visqueux, diluer avec un peu d’eau tiède jusqu’à obtention de la texture désirée.

Étape 4 : la pose

Avec un pinceau et un rouleau, en fonction des dimensions de la surface à recouvrir !

Utilisez du matériel dont vous ne comptez pas vous resservir par la suite car les pigments, même après de nombreux rinçages (à l’eau) qui transformeront votre évier en champ de bataille, refuseront d’être délogés. Oh, et pensez également à mettre des vêtements qui ne craignent rien.

En ce qui concerne la conservation de la peinture… et bien ce n’est pas top, c’est pourquoi nous avons préféré en préparer une petite quantité afin de nous assurer que cette recette fonctionnait et que le résultat nous convenait. Libre à vous d’adapter les quantités en fonction de vos besoins !

Première couche
Deuxième couche
Après une journée de pluie, aucun changement !

À vos pinceaux ! 🌻


Sources :

Publicités

2 réflexions sur “Jardiner malin #2 : la peinture à la farine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s